mort

Que faire si mon furet meurt ?

Quand votre furet meurt, ce n’est jamais une étape agréable. Pourtant c’est une étape inévitable. Alors voici les choses à faire en cas de mort du furet. 

Quelles sont les causes de décès du furet ?

La plupart des furets meurent de mort naturelle, d’accident ou de maladie. Toutefois, si vous avez un furet qui est mort d’une infection virale ou bactérienne due à la morsure de serpent, le risque peut être plus élevé. Il ne s’agit toutefois que d’un cas sur mille. Les causes de décès les plus courantes sont les maladies cardiaques, les tumeurs et les problèmes rénaux. Les furets ont un cœur qui bat très vite, il est donc logique qu’ils soient plus vulnérables à ce genre de problèmes.

Cependant, sachez que les médecins peuvent traiter beaucoup de maladies du furet. Les furets domestiques ont une espérance de vie d’environ douze ans, les furets sauvages environ cinq ans. Les albinos ont souvent une plus courte durée de vie.

Lymphome du furet :

Le lymphome est une maladie qui développe des tumeurs dans l’organisme. Âgés de moins de cinq ans, les furets peuvent faire face à ce type de problème. La mort survient généralement entre six et douze mois après l’apparition des tumeurs.

Cancer du furet :

Un cancer du furet est un problème très fréquent, surtout chez les albinos ou les femelles qui sont régulièrement stériles. Le risque de décès est d’environ 40%. Âgées entre cinq et huit ans, les femelles sont beaucoup plus susceptibles que les mâles.

Les problèmes rénaux :

La plupart des furets vivent jusqu’à neuf ans et meurent de maladie du rein. Âgés entre cinq et dix-huit mois, les furets sont beaucoup plus susceptibles que la plupart des autres espèces de développer ce type de problème. Les symptômes de la maladie du rein sont l’augmentation de la quantité d’urine, une perte de poids et des vomissements.

Tumeurs :

Les tumeurs représentent environ 25% des décès chez les furets, et les plus fréquentes sont le lymphome et la tumeur de l’estomac. Âgés d’environ un an, ces décès surviennent généralement entre six mois à trois ans après le diagnostic de la tumeur.

Le diabète :

Le diabète est une maladie qui touche environ un furet sur mille. Les symptômes sont l’augmentation de la quantité d’urine, une perte de poids et des vomissements.

Les accidents :

Un accident est la troisième cause de décès chez les furets. Les plus courants sont les noyades, les intoxications et les électrocutions.

Que faire si mon furet meurt ?

Si votre furet meurt, vous devez contacter un vétérinaire. Il ou elle pourra faire une autopsie et déterminer la cause du décès. Si le furet est mort à la maison, vous devrez également contacter les services d’incinération. Les corps des animaux domestiques doivent être incinérés.

Il est également important de noter le nom et l’adresse du vétérinaire qui a soigné votre furet, ainsi que les dates des visites. Vous pourrez ainsi avoir un historique complet de la santé de votre furet.

Si vous décidez d’incinérer votre furet, il est important de savoir que les cendres peuvent être conservées par le vétérinaire. Les cendres peuvent être conservées pendant une durée de six mois. Si au bout de ce délai, les propriétaires n’ont pas fait savoir qu’ils veulent récupérer les restes du corps, ils sont alors détruits.

Quelles démarches faire si mon furet meurt ?

Vous devez déclarer le décès de votre furet au fichier national d’identification des carnivores domestiques (I-cad) depuis le site de l’I-Cad, dans votre espace Détenteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.